Dépistage du cannabis : combien de temps après consommation ?

Le dépistage du cannabis est une procédure mise en place afin d’identifier la présence de THC, qui est le composant psychoactif de la plante. Plusieurs raisons peuvent amener à effectuer ce test, que ce soit dans le cadre professionnel, médical ou sécuritaire. Dans ce texte, découvrez comment se fait le métabolisme du tétraydrocannabinol (THC), les différents types de tests de dépistage du cannabis et les facteurs affectant la durée de détection. 

Comprendre le métabolisme

Lorsque l’on consomme un produit à base de chanvre ou de cannabis, on assimile du THC et du CBD. En fait, les composés assimilés dépendent de la nature du produit. Dans tous les cas, leur métabolisme est un processus complexe, notamment au niveau du foie.

Le métabolisme du THC dépend de la méthode de consommation. Le cannabis peut être vapoté ou fumé. A ce titre, le THC entre rapidement dans le sang à travers les poumons. En revanche, le THC passe par le foie et le système digestif pour être métabolisé en cas d’ingestion.

Ce composant psychoactif se lie aux protéines plasmatiques lorsqu’il passe au niveau du système sanguin pour être distribué dans différents tissus du corps, dont le cerveau. Dans le foie, il se transforme en plusieurs métabolites. A noter que les métabolites du THC sont majoritairement éliminés via l’urine et les selles.

Plusieurs méthodes peuvent être adoptées pour détecter la présence du cannabis dans le corps humain. Pour en savoir plus, consultez le site https://cannabis-france.com/quelle-duree-retention-cannabis-dans-organisme/

Les facteurs affectant la durée de détection du cannabis 

Lorsque le cannabis est consommé par inhalation, que ce soit en fumant ou en vapotant, le THC sera vite décomposé dans le sang. Quant au métabolite qui se stocke dans les cellules graisseuses, il reste beaucoup plus longtemps dans le système. Cela détermine la durée de détection du cannabis dans le cadre d’un dépistage. En fait, cette durée varie d’un individu à l’autre. 

A noter que la durée moyenne pendant laquelle une personne est testée positive aux métabolites est d’environ 24 heures, ce qui peut aller jusqu’à 36 heures après la consommation du produit. Pour les personnes ayant un métabolisme rapide, le THC sera vite éliminé et inversement. Mais il y a aussi d’autres facteurs qui expliquent ce phénomène.  

Fréquence de consommation

Pour les utilisateurs occasionnels, la durée de détection du THC est plus courte. Quant aux utilisateurs réguliers, ce composant actif est susceptible de s’accumuler dans le corps. Cela prolonge la durée de détection du cannabis lors du dépistage. 

Age

L’âge de la personne peut aussi avoir un impact sur le ralentissement du métabolisme. Plus la personne est âgée, plus le métabolisme est lent, ce qui prolonge la période de détection du THC. 

Hydratation et régime alimentaire 

L’état d’hydratation et le régime alimentaire adopté par l’individu peuvent aussi influencer la vitesse de métabolisation et d’élimination du cannabis.